AlgoMuse Éditeur associatif
4.7
(11)

– Tiens, Renée, va donc chercher la goutte, que ce monsieur il est tout pâle comme un torchon propre. C’est bien un teint de parisien, pas vrai ?
– Monsieur Henri, comment vivez-vous ce confinement ?
– Et bien, voyez-vous, Monsieur le reporter, avec mes dix-mille hectares, je mets plus d’une heure pour en faire le tour. J’obéis, je ne dépasse pas la clôture, vu que derrière, c’est chez le voisin ; mais … je mets plus d’une heure. Bon, les autres n’y voient rien. Et puis d’abord, je-suis-chez-moi C’est-t-y pas vrai ? mais pour sûr ! j’mets plus d’une heure !
– Et pour vos courses ? ce n’est pas trop compliqué avec la conjoncture ?
– pour ce qui est de la conjoncture comme vous dites … euh … je sais pas … mais nous, ça va. On peut encore tenir une bonne saison avec les conserves de la Renée et la cochonnaille de notre fils. Je vais vous faire voir la cave, là ou y a du bon vin comme elle dit la chanson ; mais avant, on va les laisser finir avec leur télévision et tout leur bazar. Tenez, venez donc vous autres, venez trinquer avec la goutte ; vous aussi, vous êtes pâle comme du pain pas cuit.
J’ai bien pourtant une question : vous pensez qu’on va avoir un autre confinement ? vous comprenez, ça m’arrangerait vu qu’on ne voit plus d’avions, du coup, mes vaches, elles sont plus calmes et que la Renée elle à moins de mal à les traire.

Quand est-ce donc que je vais passer dans le poste ?

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.7 / 5. Votants : 11

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?