AlgoMuse Éditeur associatif
5
(1)

– Non, vraiment, ma chère, la vie n’est plus possible au Vésinet depuis que ces vilains pigeons y ont élu domicile. Ils sont bruyants et sales et et surtout de véritables coureurs de plumes. La vie n’est vraiment plus comme avant, nous ne sommes plus entre nous et plus du tout en sécurité. Améliorer mon ordinaire n’est pas une sotte idée et de plus, il est temps que je prenne mon indépendance.

– J’ai ouïe dire que l’entreprise de nettoyage des piafs avait reçu un franc succès et que cet auto-moineau-entrepreneur jouissait d’une certaine célébrité. L’éducation que j’ai reçu pourrait me permettre de voler de mes propres ailes … enfin … si je puis dire.

– Voyons : transposer le concept de l’auto-moineau-entrepreneur, mais dans un autre créneau pour ne pas entrer en concurrence directe ? Faire une brève étude de marché ? Voyons ! Un zoo par exemple, oui, un zoo ! J’y exercerai, outre les soins esthétiques et le récurage des oreilles, l’acupuncture relaxante.

Fauvette allait devenir la vedette du zoo de Vincennes. La petite affaire fut très vite lancée. Sa réputation fit très vite le tour du zoo.

Après les week-end, les fauves très agités par le tumulte de la foule, étaient devenus très demandeurs d’acupuncture. Notre jeune fauvette n’avait pas une minute à elle mais ne souhaitait pas développer outre mesure son entreprise, elle voulait rester à taille oiseau. « j’aimerais tant devenir maman » confia-t-elle à son amie poule rousse.

Les poules furent très fières de la loger dans leur enclos. Elle y avait gîte et graines et légumes à volonté (notre fauvette était végétarienne, – non ! Pas vegan : elle adorait les vers de terre -). Elle obtint même la promesse que l’on s’occuperait bien de sa progéniture pendant ses activités.

Faufau ( c’est le surnom que lui avaient donné les animaux) ne regretta jamais sa décision de quitter les beaux quartiers où elle avait grandi, mais où elle s’était profondément ennuyée.

Elle eut, et grande fut sa fierté, la visite du chef moineau-auto-entrepreneur qui la félicita.

0

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?