• 1Minute de lecture env.
  • 6Lectures récentes
9.8
(4)

Par un matin tristesse, tu m’as abandonné.
Ils t’ont couchée dans un petit lit blanc, tu étais si petite.
Les anges sont venus te chercher et vers la lumière divine ils t’ont emportée.
Mon cœur s’est brisé et le vide en moi que tu as laissé ne sera jamais comblé.

Une nuit, comme pour me rassurer, tu m’es apparue. Souriante, ton petit corps recouvert d’un voile d’argent, tu t’es allongée près de moi. Tes bras autour de mon cou, je sentais ta chaleur.
L’étoile qui t’avais accompagnée illuminait ma chambre. Tout autour de nous n’était que paix.
Nous n’avons échangé aucune parole, mais nos cœurs réunis par la tendresse battaient au son de la même mélodie.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes restées enlacées.
Puis doucement, tu t’es dégagée et la pièce s’est assombrie.
Depuis cette nuit, lorsque ton absence devient trop pesante, je me souviens de cet instant magique et je lève les yeux vers toi.

0

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 9.8 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

10
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x