• 1Minute de lecture env.
  • 54Lectures récentes
8.4
(5)

Et les grands ciels qui font rêver d’éternité.

Je ne les vois plus

Je les rêve et je les tue

Le ciel est petit, il éclaire mon tout petit jardin

Non il ne l’éclaire pas, il veille sur lui

Le ciel est tendu comme une toile

Faut-il la déchirer ?

Qu’y a-t-il derrière le ciel ?

J’ai trop rêvé de bleu, d’azur ( ce mot bizarre qui ne renvoie à rien)

Le ciel n’est pas si grand

Le ciel n’est pas si loin

Je n’y monterai jamais

Il va bien descendre un jour jusqu’à moi

Seulement il sera gris et

Moi je serai à ma place

Moyenne obtenue : 8.4 / 10. Nombre de votes : 5

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

10
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x