• 1Minute de lecture env.
  • 42Lectures récentes
10
(2)

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le cœur

A toujours été comme une soeur

Rien ne le distinguait 

Rien ne l’identifiait

Il était dans les prières du soir

Les reflets du lampadaire  en cristal

Des décorations de noël

Surtout les décorations de noël

Tout ce brillant, tout cet or 

Ces pierreries  qui cachaient un coeur de pierre

Mièvre et routinier

Mièvre et familier

Mièvre et cruel

Mon ennemi mon semblable

Ma soeur

Par pitié épargne mon coeur

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x