• 1Minute de lecture env.
  • 22Lectures récentes
0
(0)

Qu’est-ce qu’un adulte, sinon un enfant brisé, morcelé, en miettes?” questionnait si justement André Berthiaume.

Pour l’épauler et soutenir sa mémoire, une toute petite histoire:

La fillette était chétive et vraiment très myope. De son enfance craintive et sans joie, elle essayait de se sortir parfois.

Elle voulait être des leurs, mais elle n’y parvenait pas.

De ces bandes de frondeurs qui osaient franchir le pas.

De ces gamins sans le sou et tout aussi sans-gêne, qui chouravaient tout de manière pathogène.

Lassée d’être malmenée par cette grégaire communauté, elle fugua quelques mètres vers l’épicier du coin.

Lourde la porte et la clochette tinta.

Devant elle un paradis, par ses parents interdit: Scoubidous, Malabars, Tagadas et Carambars.

Et au-dessus d’eux, cet immense miroir.

Innocente ou presque, elle se servit, pensant sans doute qu’en quelques secondes elle se serait enfuie.

‘Las le miroir était sans tain, ce qu’elle ignorait bien.

De derrière lui surgit l’épicier, qui en bon maître-chanteur lui proposa ce marché: “Bonjour petite, si tu veux partir sans crainte et sans payer, suis-moi donc, j’ai d’autres sucettes et bonbons à te proposer, je peux t’égayer. Tes parents ne le sauront jamais”

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x