• 1Minute de lecture env.
  • 19Lectures récentes
10
(2)

Le globe tourne à l’envers, cela n’est pas nouveau, du moins sur notre terre, qui détruit jusqu’au plus beau.

Pollutions, guerres, re-guerres et dix de guerre, conflits d’égos et de pouvoir, course au profit, tous dans le noir.

Et l’enfant naissant, encore et encore, sans même avoir pu donner son accord, sans pouvoir changer de décor.

Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse, ils se sont perdus de vue, mais c’est à toi, à vous, Dieu(x) de tous les êtres, de tous les mondes, de tous les temps:

Était-ce donc cela votre dessein ou bien l’humain n’est-il qu’un assassin?

Je fais parfois silence en moi, pour t’écouter, mon Dieu, sans cesser de songer: t’arrive-t-il parfois de sangloter?

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x