• 1Minute de lecture env.
  • 3Lectures récentes
8
(1)

Traversé ça et là par de brillants soleils

Contourné tout là-bas les hivers qui sommeillent

Défilent lentement dans mon âme l’espoir

Succombent brusquement dans ma chair d’ivoire

Agile et noble avec sa jambe de statue

Immobile et servile le bras à demi-nu

Mon berceau s’adossait à la bibliothèque

Ton ruisseau courait dans une forêt de tecks

 

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 8 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x