• 2Minutes de lecture env.
  • 22Lectures récentes
10
(2)

Dans l’atelier de parole de ce jeudi soir, une petite nouvelle vient d’arriver. La jeune femme d’une trentaine d’année, jupe rouge très courte, corsage fripé, escarpins abimés, maquillage défait, se dandine nerveusement sur sa chaise. Le psychologue animateur de ce groupe l’observe en coin tandis qu’on entend les notes douces du piano entamer une nocturne de Chopin. Le thérapeute aguerri dans son domaine, analyse de suite le problème : une allumeuse, jolie, souriante, excitante, prête à tous les fantasmes, dont le jeu avait mal tourné ! L’espace d’échange de ce soir risque de vite se transformer en une cacophonie ingérable. Le professeur va devoir canaliser énergiquement les réactions des participants. Ils viennent de milieux sociaux très diversifiés et leurs  situations respectives sont radicalement opposées : Un adolescent dont la démence avérée s’est améliorée depuis quelques semaines suite aux séances prodiguées avec bienveillance. Un prisonnier en liberté conditionnelle, avide de sensations fortes qui n’a pas hésité à se salir les mains lors d’un cambriolage spectaculaire. Une vieille dame agitée, extravagante cleptomane, habituée à la condescendance des siens dont il ne compte plus les interventions intempestives et les coupures de paroles durant les réunions. Un soldat des forces spéciales à peine rentré du front. Ce soir, une terrible angoisse étreint le psychologue. En proie à une inquiétude manifeste, le thérapeute ne parvient plus à réfléchir aux solutions pour aider les participants du groupe.
Va-t-il devenir fou ?

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x