• 1Minute de lecture env.
  • 48Lectures récentes
10
(2)

Gouttes de pluie
En tout sens descendues
De nuages gris, c’est certain
Se mêlent sur mon visage
Dans la grisaille d’automne
De cette ville morne
A des larmes de solitude
Qui ne s’arrêtent plus
Qui ne s’arrêtent plus
Comme cette pluie continue

Qu’aurait été ma vie
Avec cette inconnue
Un regard éphémère
Lumineux, plein d’espoir
Dans un métro croisé
A touché corde sensible
Je ne sais pas pourquoi
Puis a fait resurgir
Mon immense désespoir
Et là, je sais pourquoi
Larmes de solitude
Qui ne s’arrêtent plus
Qui ne s’arrêtent plus
Comme cette pluie continue

Qu’aurait été ma vie
Avec cette inconnue
Une silhouette éphémère
Lumineuse, pleine d’espoir
A la fenêtre d’un immeuble
Quelconque gris, c’est certain
A touché corde sensible
Je ne sais pas pourquoi
Puis a fait resurgir
Mon immense désespoir
Et là, je sais pourquoi
Larmes de solitude
Qui ne s’arrêtent plus
Qui ne s’arrêtent plus
Comme cette pluie continue

Qu’aurait été ma vie
Avec cette inconnue
Ce regard éphémère
Cette silhouette éphémère
Sans doute imaginés
Jeux de mon inconscient
Et faire resurgir
Larmes de solitude
Qui ne s’arrêtent plus
Qui ne s’arrêtent plus
Comme cette pluie continue

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

8
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x