• 4Minutes de lecture env.
  • 25Lectures récentes
10
(2)

19h … la sonnerie retentit. 

« Hôtes at home » est ponctuel. C’est un signe de professionnalisme qui ne trompe pas. Théo est rassuré.

Il a choisi un couvert moderne, un peu art déco, histoire de casser avec le classicisme du menu du soir. Enfin, ça c’est la version qu’il donnera, car  c’est surtout le seul service qu’il ait reçu de sa mère quand il a emménagé.

En ouvrant la porte, il se retrouve nez à nez avec un petit homme ficelé dans un imper marron , portant un feutre noir et des lunettes fumées.

– Mr Théo Sauvage? Pouvons-nous?

Un peu étonné, Théo regarde par dessus son épaule sans apercevoir quiconque de plus que la voisine de pallier qui s’affaire à nettoyer le judas de sa porte d’entrée.

– Vous?

– Oui , le coq et moi! C’est que la bête a mijoté à mes côtés une partie de la soirée… et nous avons bu ensemble quelques godets . Je blague, monsieur Sauvage! Détendez-vous! Tout est sous contrôle !

Il fanfaronnait avec dans les bras une casserole lutée tout en ôtant son imper, ses lunettes et son chapeau qu’il portait semblait il pour passer incognito aux yeux du quartier. 

– C’est que vous savez une gaffe est vite arrivée… une voisine mal intentionnée aurait vite fait de vendre votre  forfait!

Théo se sentait mal. Il n’était encore qu’un apprenti escroc et si le rôle était amusant à tenir, il ne lui plaisait qu’à moitié de mentir dès le début d’une relation qu’il espérait prometteuse.

– Laissez-moi déployer mon art et vous verrez, on a vite fait d’entrer dans le personnage! Tout en passant une main farineuse ébouriffante dans les cheveux de Théo, il lui passe un tablier dont le vécu n’avait plus à faire ses preuves. 

Alors qu’il asperge un peu partout dans la cuisine et le salon un parfum à la note de tête forte et épicée..Théo s’écrit:

– mais attendez , ce n’est pas la fragrances du coq au vin? Ça sent le curry d’agneau! 

– Oups…Boulette… Ça c’était pour le diner du client de 21 h… j’ai du inverser. Aucun soucis… un coup de « fumé de coq » par dessus et tout rentrera dans l’ordre! Tout est sous contrôle !

Le coq est au four, il mijote doucement… un verre de vin pour l’apéritif sera du meilleur effet.

Théo est satisfait. Il a su gérer la préparation de son diner au nez et à la barbe d’une demoiselle qui va en rester bouche bée.

Pendant qu’il file dans la cuisine voir si tout est paré, le petit homme enfile son imper et passe dans le salon valider que tout est parfait.

Il n’y aucun doute, l’ambiance est enveloppante. La belle ne saura résister à ce passionné de cuisine qui met les petits plats dans les grands.

20h tapante. La sonnerie retentit à nouveau- « Silence on tourne »!

Théo, jeune premier répond d’une voix forte depuis la cuisine, l’air affairé…

– entre Magalie , installe toi je finis deux petites choses et j’arrive. 

Alors qu’elle aperçoit la table, et s’en approche pour admirer le service, Théo sort de la cuisine, un peu brouillon, mains dans le torchon. 

Il jette un regard alentours et l’aperçoit…. là…. au milieu de la table! En plein milieu ! 

Visible comme le nez au milieu de la figure!

Un chevalet annonçait: 

 Coq au vin à ma façon

Confectionné par « Hôtes at home » , 

Car nul n’est prophète en sa maison! 

– Nooooon… noon…non… Magalie….n’approche pas!

Théo se jette dans les bras de Magalie qui bascule sur le canapé, et au risque de passer pour un pervers l’embrasse fougueusement avant de lui servir un verre.

Il s’en fallait de peu pour que l’on passe du coq au vin au fiasco du dindon de la farce!

Car pas de doute, le petit monsieur s’est fichu de lui! 

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x