• 4Minutes de lecture env.
  • 25Lectures récentes
0
(0)

Déçu et surtout vexé Théo se retire dans la cuisine et compose le numéro de « hôtes at home » pour la seconde fois de la journée. Il aurait pu attendre le lendemain, mais la colère était trop forte et sa patience à bout.

Après le coup du chevalet, le coup du  lapin avait été la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

A cette heure, le petit homme n’allait pas répondre, mais Théo avait besoin de décharger sa haine sur son répondeur avant de reprendre le cours de la soirée…

A peine une sonnerie… et…
– Hôtes at home, service après-vente, que puis-je pour votre service?

Le petit bonhomme attendait de toute évidence cet appel, et répondait avec délectation.

Théo surpris et à bout de nerf:

– Vous savez pourquoi je vous appelle!  Vous vous fichez de moi! Je vais vous faire une pub, vous allez voir ce que vous allez voir!

D’un ton obséquieux :
– Un brin d’humour, monsieur Théo… nous n’avions semble t’il plus de volatile en cuisine. Mais si  d’aventure vous souhaitiez un plat de substitution, nous nous employerions à vous fournir en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, un repas qui saura ravir les papilles de votre charmante amie. Je vous le re dis monsieur Théo, jamais personne ne s’est plaint de nos services !

Théo était curieux de savoir comment le petit homme allait rebondir cette fois encore.

Quand il le vit, assis dans le salon, à discuter avec Magalie à peine l’appel terminé, il prit peur, cela ne pouvait plus durer. Il allait régler lui même ses problèmes en passant ce type  au peloton d’exécution.

Mais Magalie était déjà sous le charme de l’intrus:
– Tu ne m’avais pas dit que ton ami allait nous rejoindre ce soir. Il a apporté de quoi diner! Regarde! Tout un tas de mezés cuisinés par ses soins! On va se régaler!

Théo ravalant sa colère:

– Euh…  Je ne t’ai pas entendu entrer!!!

L’homme, ironique: 

– Normal , tu étais au téléphone !  


 Ce type était fort..vraiment trop fort… 

– Bien, Magalie je te présente Etienne…  « Roublard » ( le nom lui est venu naturellement en tête..) . C’est un vieux copain. 

– Vieux? Comme tu y vas, Théo!
je sais que le temps passe vite,  c’est vrai… on se parle à 17 h, on se rencontre à 20, on est potes à 22h…va savoir ce qu’il adviendra à minuit! Ce sale type jouait avec les nerfs de Théo. Il avait les cartes en mains et il le savait.

Magalie amusée par cet ami aux airs de philosophes:

– Et tu fais quoi, Etienne, dans la vie?

– Je me fais des amis . Allez, j’avoue tout. Je peux lui dire, Théo?… Je cuisine chez «  hôtes at home »- service à domicile pour les personnes qui veulent recevoir sans effort.

Comme je savais Théo en prise avec un coq au vin qui se faisait tirer l’oreille ce soir…   Je me suis dit que j’allais lui prêter main forte…

– Si vite?

– oui, j’ai toujours un plat express du soir pour les cas d’urgence… c’est tout de même un peu mon métier! Il est  préparé à l’avance et donc servi froid … tu sais ce qu’on dit: qui vieillit, refroidit… 

– On dit ça? Je ne savais pas… mais c’est bien vu, en tous cas, le coup des mezés froids!

 Théo regardait, incrédule, le petit jeu qui se déroulait sous ses yeux. L’homme rattrapait la soirée et le diner, qu’il avait gâché préalablement avec application. Puis habilement, il volait toute l’attention  de Magalie, sans que lui ne puisse y dire quoique ce soit, au risque de paraître désagréable.

– N’est ce pas Théo, que jamais personne ne s’est plaint de nos services? 

Etienne, roublard, le regardait droit dans les yeux. Il s’était tout bonnement installé tel un coucou dans l’appartement de Théo et dînait avec Magalie comme s’il était chez lui.

La soirée allait être longue… très longue… pour Théo.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x