• 1Minute de lecture env.
  • 29Lectures récentes
0
(0)

« Toute intelligence est perverse. Tout amour véritable ne peut être que sensuel… » Il en était là quand elle caressa ses cheveux. Il se retourna. Elle s’approcha. Il sentit la chaleur de ce corps fébrile à peine voilé. Il prolongea « Le monde n’advient à nous que par l’intermédiaire des sens.

« Toute intelligence ne peut être appréciée qu’en regard de ce qui semble pertinent, de ce qui a du sens. Tout amour est incompréhension. » Elle se décala de quelques centimètres. Il la contempla. Elle apprécia la caresse fugitive du courant frais qui glissa en remontant la ligne de ses jambes. Elle ajouta « C’est ce qui fait la beauté et en même temps le drame de toute relation. »

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x