• 3Minutes de lecture env.
  • 39Lectures récentes
0
(0)

Chapitre 25 – La partie de pêche

Emilie reprend: 
– Nous aussi, les jeunes on aimerait avoir de belles histoires d’amour  à raconter, mais regardez, moi  par exemple….

J’habite  un appartement que je partage avec Gérard mon chat. J’aimerais bien le partager avec un homme mais mes histoires sont systématiquement des fiascos. J’ai même consulté un psy pour voir si je n’avais pas un problème. Vous savez ce qu’il m’a dit?

«   Il faut briser la boucle Emilie! Ne pas vous précipiter à coeur ou à corps perdu dans une nouvelle histoire sans avoir pris le temps de prendre du recul. Prendre le temps, c’est réfléchir, calculer et puis seulement, vous investir dans votre relation… alors… vous ferrerez le poisson… »

Il m’a même conseillée de m’inscrire sur un site de rencontres , histoire d’éviter de me laisser emporter par des sentiments préjudiciables! 

Parce que pour nous les jeunes, l’amour est un sentiment préjudiciable ? Où est le romantisme dites moi?

Sidonie est excédée.
– Qui peut  songer à l’Amour comme à une vulgaire partie de pêche? Réfléchir, calculer, investir et ferrer le poisson… C’est un conseil de  psychologue psychotique !

– J’ai fait mes recherches, ajoute Emilie:
340 millions de personnes, dans 190 pays du monde, en plus de 40 langues différentes se sont inscrites sur Tinder. 340 millions de personnes  sont donc parties «  à la pêche »!. 

Emilie, 29 ans, 1.68m, fine, blonde et curieuse – Aide-soignante – Intéressée par les arts, le théâtre et le sport. Aime les voyages, la danse et son chat. Ah oui, et la cuisine japonaise… 

J’ai  « swipé » à droite en voyant le profil de Paul ( un parisien , il fait de la voile et raffole des Yakitoris… ). Il m’a plaqué trois mois plus tard… il était resté  inscrit sur le site au cas où  il y ait plus « compatible »….! Alors vous voyez? Termine la jeune femme désabusée.

Victor regardait la jeune Émilie avec des yeux éberlués. Il était a mille lieues de tout cela. Dans son monde à lui, qui avait longtemps était peuplé exclusivement de particules, il  n’y avait qu’une seule personne qui éveillait ses pensées. 
Lui qui ne rêvait que de fission nucléaire avec l’ élément super lourd assise à côté se surprend à prendre la parole pour s’écrier:

– Mais non! Mais je ne suis pas d’accord. Je me sens jeune et j’ai beau être un scientifique, je ne veux pas imaginer que tout doive être calculé. Nous avons encore envie de romantisme, nous les jeunes. Et puis … quittant des yeux Sybille qu’il dévorait, il se tourna vers Eugène…. j’ajouterai   que je ne cherche pas  à visiter mon père par intérêt,   aussi vieux et énervant  soit-il parfois!  – Je le trouve, cet intérêt, c’est tout!

Jeunes et vieux se mettent à applaudir en liesse le jeune Scientifique encore sous le choc de son propre monologue! 

Sidonie ajoute:
Voilà pourquoi on va tous se retrouver sur le troisième canapé!  
Victor est un vecteur intergénérationnel, jeune, vieux  et romantique à lui tout seul. 
Nous ne sommes pas faits pour être parqués entre jeunes ou entre personnes âgées! 
La table des vieux aux mariages, les vacances ou les clubs du troisième âges … c’est d’un ennuyeux!

Précédemment dans «  la fleur de l’âge »😉: https://algomuse.fr/la-fleur-de-lage-chap1-ma-pie/

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x