• 5Minutes de lecture env.
  • 56Lectures récentes
10
(3)

Chapitre 3 – Le professeur Tournesol 

 – Savez-vous distinguer un chef d’œuvre d’une simple « croûte »?

Sidonie se tourne, curieuse, vers ce jeune homme inquisiteur :

– Mon expertise est limitée à l’émotion que l’œuvre me procure et dans ce cas précis, je regrette de ne pas avoir été anesthésiée avant d’être installée face à ce mur! Et vous, qu’en pensez-vous?          

-Et bien, je dirais que l’objet de votre regard est une énorme et ignoble croûte qui ainsi affichée mériterait presque un dépôt de plainte pour agression. Mais si l’on considère que les associations d’idées qui nous permettent d’interpréter une image ainsi que  tout ce qui se passe dans notre tête est de nature quantique, j’imagine qu’en faire une oeuvre d’art est alors une vérité parmi d’autres… 

Regardant avec insistance le sabot de plastique de Sidonie, il ajouta:

– Votre pied vous fait souffrir?… Vous avez eu un accident ?

– Quoi donc? 

Sidonie cherchait encore à décoder la phrase précédente  de son interlocuteur…

L’homme montre du menton le  pied enflé.

– Ah ça… non, non, un problème de talon mal fixé et .. enfin bref, de votre coté…Quel est le problème? Votre escarpin a lui aussi ripé?

– Presque, ce n’est pas une histoire de talon, mais une histoire de tendon…   Il semblerait qu’Achille et moi ayons rompu tous nos liens.

– Ah ah… c’est bien de savoir prendre les choses avec un peu de dérision! Votre tendon a rompu  sous le poids du stress ou sous le poids du sport? 

Si j’en juge votre morphologie, cela ne peut être sous le poids tout court? 

Sidonie regardait son compagnon avec une connivence qui émergeait d’on ne sait où. C’était cette même sensation qu’elle avait eu en rencontrant Victoire, la première fois. Ce sentiment  de reconnaître chez l’autre ce petit coté bancal que l’on croit être le seul à posséder.

Elle reprit: 

– La « Rupture de stress » serait une jolie blessure! Elle vous ramène à l’essentiel de manière évidente. Et surtout vous rappelle qu’à vouloir jouer les durs, souvent, on casse… La force, jeune homme, n’est pas dans la rigidité mais bien dans la souplesse.Je le dis toujours à ma fille mais allez savoir pourquoi, chez elle, rien ne plie, ni ne casse jamais d’ailleurs…enfin si… elle a cassé ses trois dernières liaisons sentimentales et elle me casserait bien aussi les pieds, si je ne m’en chargeais pas toute seule…mais bon… ça… ce n’est pas assez évident pour qu’elle prenne conscience du fait qu’elle devrait apprendre à assouplir son mode de vie et son caractère.

– Je vois… va pour la rupture de stress! Pour la souplesse, j’y penserai. Il est clair qu’il est temps pour moi de changer d’air et d’abandonner quelque temps, tout du moins, mes têtes chercheuses. 

– Attendez jeune homme, laissez-moi deviner… Vous êtes dans l’enseignement… philosophie? Non trop sérieux…prof de sport? Non trop filiforme, de math? Non trop stressé

On se croirait dans un casting pour la vache qui rit!

…vous avez parlé de… « têtes chercheuses »… Ne me dites pas que vous êtes dans la défense? 

Un savant fou! Pas le nucléaire j’espère. Je crains de vous en avoir trop dit sur ma vie… vous pourriez vous en servir contre moi.

– Ne vous emballez pas… je ne suis que chercheur en physique quantique au CNRS… 

-D’où vos allures de professeur Tournesol! En bien plus jeune et plus moderne, notez bien. Mais il y a chez vous ce petit côté lunaire et « azimuté »! 

– Vous trouvez?  Moi, c’est Victor, mais appelez moi Tournesol si vous le voulez.

Dites-moi, ce n’est pas commun de la part d’une « mamie » aussi jolie soit-elle,  de traiter un inconnu tout  gringalet qu’il soit, de savant fou.. cela pourrait vous poser des problèmes…

– Vous parlez comme  ma fille! Je ne suis pas une mamie! Je n’ai pas de petits enfants, et puis je vous rappelle que vous n’avez plus de tendon, ce qui réduit votre champ d’actions.

– Exact.

Sidonie était à présent sur pieds avec une attelle qui lui montait jusqu’au  mollet. « histoire de quelques semaines » avait dit le docteur, assorti d’une interdiction de mettre des talons avant complet rétablissement. Il va sans dire que l’interdiction allait également se transformer en interdiction de mettre des semelles …

Au moment d’enfiler sa deuxième crocs.. sous les yeux rieurs du professeur Tournesol, la vieille dame eut une idée qu’en aucun cas elle n’aurait laissée filer…

– Dites professeur Tournesol…. si vous avez envie de lâcher un peu vos calculs et souhaitez tenir compagnie à une jeune vieille mamie qui n’en est pas une…. je suis en recherche active depuis 20 minutes d’un majordome, alors,  je ne sais pas ce que vous en pensez, mais il me semble que cela pourrait être pour vous  un bon moyen de prendre du recul… 

Je ne vous cache pas que votre profil me semble très prometteur ! Au moins quelque temps. après tout , deux éclopés devraient pouvoir faire un petit bout de chemin à même vitesse…

https://algomuse.fr/la-fleur-de-lage-chapitre-2ma-pie/

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x