• 2Minutes de lecture env.
  • 95Lectures récentes
10
(2)

Pour se détendre et se changer les idées, Emma recensait les outils de jardinage qui se trouvaient dans une des granges. Elle voulait tailler les azalées et les fusains, enlever les pissenlits qui étouffaient les graviers de l’allée et commencer à bêcher un carré de terre.

   Maitre Jacques, qui avait entretenu avec soin la maison depuis le décès de son père, n’avait jamais mis les pieds dans les dépendances et les outils étaient à peine visibles sous les toiles d’araignée et les strates de poussière. Elle tira vers elle une caisse de bois qui brillait par son incongruité dans l’univers du jardinier exemplaire. La fermeture sauta sans difficulté et Emma en sortit un gros cahier d’écolier aux pages jaunies.

   Un nœud se forma dans sa gorge lorsqu’elle commença la lecture de la dernière page, celle qui avait été écrite le 18 octobre 1997, quelques jours avant le naufrage: “c’est la dernière fois que j’écris dans ce cahier, j’ai perdu espoir en la vie, le bonheur de posséder une belle demeure et d’avoir entassé un beau pécule n’aura donc pas suffi à notre bonheur. Amandine veut me quitter et les enfants, je le sais, la suivront. Je croyais qu’elle m’avait pardonné mon incartade, mon aventure d’un soir avec Marie, mais il n’en est rien, elle a ressassé sa rancœur pendant tout ce temps et cette semaine elle a sorti les valises, fait du tri dans ses affaires. C’a m’est intolérable, je ne peux vivre sans elle, sans les enfants. Je pense à Emma que je ne verrai pas grandir et qui héritera, à 18 ans, d’un secret embarrassant et d’un domaine immense mais chargé de tristesse. Adieu.” Les larmes coulaient sans s’arrêter sur les joues pâles d’Emma effaçant la signature inattendue de bas de page  “Paul, époux et père aimant de ses quatre enfants”. 

 

 

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x