• 1Minute de lecture env.
  • 44Lectures récentes
8
(1)

Lors de nos cours d’histoire on nous parlait de toi

Déesse romaine adorée qu’on nommait Fortuna

Avec ton gouvernail et ta corne d’abondance

Tu dispensais aux hommes tant de bienveillance

 

Désormais seule apparait la roue de l’univers

Devant nos yeux pétillants ou parfois pervers

Selon les lieux les temps qui chamboulent nos destins

Nous sommes suspendus en attendant demain

 

Ne dramatisons pas lorsqu’un problème survient

Ouvrons grand notre cœur aux aléas du matin

Notre capacité à rebondir accueillera le soleil

Et nous saurons vieillir contre la paix qui règne

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 8 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x