• 2Minutes de lecture env.
  • 26Lectures récentes
0
(0)

Au concert de ce soir, le groupe de rock Indochine se produit à Lyon. Jojo, le doyen du club de guitare « les déjantés » affirme que « malgré son âge, Nicolas Sirkis, le chanteur de la bande est le nec plus ultra dans le genre ». Cet évènement exceptionnel couronnant quarante ans de carrière va faire déplacer des foules. Jojo est aux anges : pour son anniversaire, son fils prodigue a pu lui offrir une place VIP bien que les organisateurs aient limité le nombre de billets en vente. Le vieil homme trépigne d’impatience devant la grille du Parc Olympique Lyonnais. Enfin les portes s’ouvrent, une jeune fille longiforme, en pantalon de cuir, maquillée à outrance avec un piercing au nez le bouscule et force le passage. A l’avant, un couple de sexagénaires se voit projeté violemment contre la barrière. La femme maugrée et s’écrie quelle garce elle pourrait s’excuser ! Il s’ensuit une cascade d’injures de part et d’autre de la file d’attente pour entrer au stade. Les spectateurs suffoquent sous la chaleur étouffante de ce mois de juin. Jojo parvient enfin à son siège pour apprécier la fraicheur des brumisateurs avant le début du concert prévu dans trente minutes. Il braque ses yeux sur les gens debout agglutinés en contrebas, dégoulinants de sueurs, prêts à tomber comme des mouches et félicite intérieurement son fils pour ce siège confortable sur lequel il est assis.
Tout à coup les premières notes de l’aventurier résonnent dans les haut-parleurs . Jojo se lève d’un bond et sa voix grave vient se joindre aux hurlements stridents de la foule en liesse !

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x