• 2Minutes de lecture env.
  • 30Lectures récentes
0
(0)

Ma vie est fabuleuse ! Tiens, l’autre jour, j’ai eu un pied le pied d’une dame : velu, puant. Je pense à son dernier bain qui devait être, minimum, d’une semaine. Sans déconner, je suis fatiguée de ces personnes ne prenant pas le temps de se laver, surtout de se nettoyer voire curer entre les orteils. J’ai eu le droit à de nombreux symptômes : mycoses, les ampoules qui saignent au contact de mon cuir, de l’eczéma, ongles incarnés…tu vois le genre ! 

Je chausse du 37, peu de femmes dans cette ville font cette taille. Ouf ! j’en ai de la chance dans mon malheur. Mise sur une étagère, posée à côté d’une botte, face à la vitrine, je regarde passer le peuple. Je prie. Pourquoi supplier une vie parfaite ? Je le mérite tout de même. Je suis ornée de pierres fines, créée par un grand designer. Je ne dois pas me retrouver à côté de pieds sentant des odeurs nauséabondes. Ai-je l’air d’une pantoufle pour vieilles femmes déprimantes ? Non ! Je viens de la Noblesse, moi. Rigole bien qui rira le dernier. 

Avec mes petites pierres sur le talon haut de neuf centimètres, à bout rond et une languette en cuir. Quand tu mettras ton joli pied propre et sentant le linge tout droit sorti du lave-linge, celui-ci se connectera avec la semelle douce et soyeuse. Tes orteils ne voudront plus me quitter. Au fil de la journée, tu pourras courir sans tomber. De plus, tu réussiras à me garder pendant plus de sept heures. A la fin de ce jour lorsque ton pieds me quittera, tu ne souffriras pas. Ton pied demandera d’être à l’intérieur de moi. Alors qu’attends-tu pour m’adopter ? Une pantoufle taille 37 à cinq mille euros, c’est vrai que ça fait réfléchir ! 

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x