AlgoMuse Éditeur associatif
4.3
(4)

Je m’en vais, je me quitte.
Je m’oublie et je plonge dans l’obscurité de l’inconnu, de l’aventure.
Je ne sais où je vais, mais j’y vais.

Je veux découvrir… le monde !

Il y a forcément quelque chose, là, bien cachée, que je ne peux voir. Il y a forcément quelqu’un, là, bien masqué, que je ne peux connaître.

Être seule, affronter seule l’immensité et la complexité, c’est impossible. Je le sais.

Pourtant… Tous, sont absents. Les aurais-je… imaginés ?

Mon ami, Byron, avait de l’univers un vision bien particulière. Il le voyait comme un livre, qu’on mettrait en perspective d’un pays…

Je l’ai beaucoup aimé. Il m’a beaucoup trompée…

Comment un “pays”, concept anthropomorphique s’il en est, comment un pays pourrait-il… m’expliquer ?

Je sais, mon ami, je sais… Tu n’as pas dit cela. C’est moi qui l’ai compris… Tu m’as donc bien trompée !

C’est pourtant bien d’un pays qu’il faut partir, comme un navigateur solitaire, à la recherche de soi-même…

Et c’est bien soi-même qu’il faut finir par rencontrer, pour mieux comprendre… l’univers.

Alors, c’est décidé : je m’en vais, je me quitte.
Je m’oublie et je plonge dans l’inconnue de l’obscurité, de l’aventure… de moi-même, dans l’infini ! Advienne que pourra.

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.3 / 5. Votants : 4

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?