AlgoMuse Éditeur associatif
5
(1)

L’épicier a encore fait faillite. C’est plus fort que lui. L’avion s’est écrasé juste après le décollage, le décollage du collage. Et là, juste en face de moi, la chauve-souris s’est immobilisée dans un vol stationnaire. Aucun bruit.

Le silence se joue des enfants qui jouent à la guerre, des parents qui jouent aux enfants, des perdants qui jouent aux gagnants. Heureusement, la caméra n’est pas la Camorra. Elle va et vient librement dans le silence du bruit, en l’absence des parents, qui tentent de faire des enfants.

Mais le ministre arrive qui fait main-basse sur le stock de l’épicier, et tout est bouleversé ! L’autre s’était dédouané, et maintenant, on va tous mourir de faim…

La moralité de cette histoire, car il y a moralité, c’est qu’aucun crime n’est parfait. Et la preuve, c’est qu’il n’y a guère que par la guerre qu’on meure encore de faim.

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 5 / 5. Votants : 1

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?