AlgoMuse Éditeur associatif
4.3
(3)

Le président, si nouvellement élu qu’il s’en rendait à peine compte lui-même, écouta, ce matin-là, ses conseillers. Tous lui disaient qu’il devrait se mêler un peu… Se mêler au vulgaire, au grossier, aux durs à cuire.

Chacun d’eux démontrait, par force théorie de philosophie politique, qu’il était toujours bon de se fondre dans le bon peuple. Que cela, en tout cas, n’avait jamais nuit à aucun de ses prédécesseurs. 

Il se laissa bercer, et c’est ainsi qu’il se retrouva au Salon de l’agriculture.

Là, il s’approche d’un charcutier, ou d’un boucher peut-être, enfin de quelqu’un qui a du lapin devant lui, et lui demande comment va sa vie. 

L’autre le regarde, tout ébahi, et soudain prend un air de bûcheron qui veut faire saillie ! “Mais je m’en vais lui tailler un short, s’il continue ses conneries, se pense-t-il à lui-même”. 

Non, ne vous y trompez pas, notre boucher n’est pas tailleur. C’est juste qu’il est énervé…

Mais il répond, quand même, avec un semblant de courtoisie…

– Votre Altesse Présidentielle nous fait bien trop d’honneur… Etc. etc.

Le président, déjà, tiré par la manche, est au stand d’à côté, et c’est à peine si…   

(C’est nul ! J’arrête là. Le temps est écoulé et je ne fais que tourner en rond… Je me suis “viandé” là… Bravo Algoscriptor! Bon, je publie quand même. Si  ça peut aider…)

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.3 / 5. Votants : 3

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?