AlgoMuse Éditeur associatif
3.3
(3)

C’est l’histoire d’un hérisson qui rencontre un hippopotame au pays de la déraison.

C’est une rencontre improbable, n’est-ce pas ? Vous savez bien que c’est impossible. Et pour une raison bien simple : les deux ne vivent pas sous les mêmes latitudes…

Tenez, commençons donc par le hérisson. Lui s’accommode de la froidure des contrées hostiles, à la rigueur quelquefois tempérées de quelques chaleurs. 

Mais l’hippopotame, de son côté, pourrait-il se passer de ces eaux chaudes et boueuses de son Afrique natale ? Hein ? Le pourrait-il ? 

Vous le voyez bien. Tout ceci n’est qu’une farce. Imaginer un hérisson qui rencontre un hippopotame ! Une farce vous dis-je…

– Hello, gros machin, et d’où viens-tu, toi ? Ne m’approche pas, je te préviens…

– “Groin, groin… snif, snif… Que me veux-tu, freluquet ? Et qui te crois-tu pour m’adresser ainsi ? Violer mon territoire !?

– Ouh… Sa majesté est susceptible je vois. Je voulais seulement savoir d’où tu tenais toute cette opacité que tu sembles trimbaler…

– “Opacité, opacité…” Non mais, tu t’es vu avec toutes ces épines ? Tu me crois assez naïf pour t’approcher ? 

– Eh, figure-toi que nombre d’autres s’y sont essayés. Et que, plus souvent que tu ne crois, nous avons sympathisé, essaya, avec douceur, le petit hérisson…

– Quoi ? Sympathiser avec toi ? Tu as vu ta tête, ton allure, ta tournure !? Ah, çà, non, jamais ! Je vais plutôt te piétiner, vermine…

Et là, notre hippopotame de commencer à taper des pieds pour s’élancer et marquer sa souveraineté sur son terroir, quitte à tuer ! 

Et notre hérisson de s’esquiver, se disant à lui-même : “encore un qui n’est pas prêt. Devrai-je donc aller jusqu’en Chine ?”

 

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 3.3 / 5. Votants : 3

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?