• 3Minutes de lecture env.
  • 25Lectures récentes
0
(0)

Quand je regarde ma vie ou plus exactement mes vies, je suis ; comment dire… dubitatif. À l’origine, on a pris soin de moi. On est venu me chercher dans une mine, on m’en a extrait puis chouchouté. Des massages à longueur de journée jusqu’à me donner une douceur incroyable mais au détriment de mon physique qui est devenu allongé. Je ne parle pas de ce piercing à travers mon crâne et cette chaîne passée qui m’a rendu prisonnier. Épinglé dans une vitrine au milieu des autres, des mains m’ont tripoté parfois même je me retrouvais enfermé dans une paume transpirante et malodorante avant d’être remis à ma place. Jusqu’au jour où on m’a emmené. J’étais l’élu. Je n’en avais pas le cœur gai. J’ignorais totalement ce qu’allait devenir ma vie. Ce qu’on attendait de moi. Peut-être oublié au fond d’un tiroir, d’un sac, tout seul. Les autres étaient mes repères, je devenais orphelin.

Il a fallu que je m’habitue à ses mains pleines de doigts. Des doigts qui, dès le début, se sont mis à me caresser sans me demander mon avis. Ils me faisaient parfois tourner en rond jusqu’à m’en donner le tournis. Je faisais des efforts pour essayer de m’habituer à cette nouvelle vie, tellement différente de ma vitrine. Plusieurs heures par jour, je sautais, un coup à droite, un coup à gauche et à nouveau des doigts qui me paralysaient sur place. Sans parler de cette nausée. Un vide abyssal sous moi. Je n’ose toujours pas me pencher tellement c’est vertigineux. Ça me fait flipper grave !! Je ne sais combien de temps cela a duré. Je ne comprenais rien à ma vie ainsi brinqueballée. Il a fallu une rencontre pour que je comprenne enfin. Une question me concernant. « Superbe ton pendentif ! ». C’est alors que j’ai compris. « Ce n’est pas un simple pendentif, c’est mon talisman. Il veille sur moi (ça je l’ignorais jusque-là !) et quand j’ai besoin d’aide, je le sollicite. Il ne s’est jamais trompé. (il faut dire que je suis très doué !!). Je l’ai trouvé un jour où je me promenais. En passant devant une vitrine, j’ai entendu son appel. J’ai immédiatement senti sa chaleur. Il a su parler à mon cœur. Depuis, je ne le quitte plus. » (Je le confirme !). Maintenant que je sais ce que je sais, je prends mon rôle très au sérieux. Quand les doigts viennent me caresser, je rayonne de douceur, de réconfort pour apaiser leurs peurs et leur donner confiance. Je suis surnommé mon porte-chance mais en réalité (chut, je vous le dit en secret) je m’appelle Talisman.

 

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x