• 1minute de lecture
6
(1)

L’homme effrayé, tassé au plus loin du radeau de sauvetage, celui-là même admiré lors de la soirée du commandant quelques heures auparavant, ce mondain avait perdu de sa superbe. Sa grandiloquence, qui avait fait de lui l’incontournable dans les salons feutrés du paquebot englouti, était bien inutile. Il souffrait, seul, dans une totale indifférence de la part des autres naufragés.

Bête épouvantée de la promiscuité avec ces hommes d’équipage, ces soudards, ces ivrognes l’écœuraient. Le dandy, habitué aux plus luxueuses fragrances, haïssait ces odeurs d’hommes en sueur et leur langage grossier.

Loin de son univers fait de fêtes galantes, tous ses repaires lui avaient échappé. Non entouré de luxe, l’homme perdait de sa consistance.

Qui perd son bien perd son sens.

0

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 6 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

6
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x