• 3minutes de lecture
7.4
(7)

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde
et le monde me tarode
et le monde me marode…

toi tu dis que tu m’aime
que tu m’aime que tu m’aime

mais ca craint parce que rien dans ma vie
bout a bout de l’infini ne me dit qu’cest fini
tu m’regarde dieu m’en garde et la garce continue
c’est la glue qui s’englue jusqu’a tuer l’suprerflu

moi je creve toi tu vi c’est déni c’est déni
et ca grouille et ca grouille ca fourbi ca bourbi
et l’matin j’me reveille… etourdi…
etourdi

je sais pas qui tu es qui tu haie
mais l’soleil dasn la f’netre du sommeil
m’abruti

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde
et le monde me tarode

je sais pas qui tu es je sais pas qui tu haie
je sais pas ou tu vas et j’sais rien d’ou tu viens
galerien d’infortune mon croissant c’est la lune
le brouillard de la brume qui ficelle mon esprit

j’eume débat tu t’en va tu me tourne le dos
j’agonise t’ironise et tu fais ton loto
y’a des enfants qui crève qaund faut payer le prix
de l’essence que tu met dans ton 4-4 maudit

la prison les matons le collet je conais
le mensonge dans le songe d’un grand monde parfait
ou enfin tu m’verrais j’taimerais on serait

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde
et le monde me tarode
et le monde me marode…

c’est facile de me tuer m’ignorer me renier
mais deja tu sens bien qu’ma chanson pourrait bien continuer
et que bien qu’un matin je pourrais te tuer
c’est par moi

que je vais commencer

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde

et le monde me tarode
et le monde me.

tatatata ! Et ca continue et ca continue… eu non ca continue pas, ca s’arrete la. la musique c’est l’arythmique… c’est pour ca qui y’a pas d’equilibre dans les strohes pour provquer le compositeur (j’ai jamais mis les doits sur un piano mais je veux qu’il compreine!) et les fautes c’est exprait parsque je veux que tu compreine…

Moi j’sais pas moi je suis la
c’est pour plaire
pour me dire que je suis écrivain
de galere

et que toi tu pourrais me faire croire
que tu m’aime
me faire voir que la vie n’est pas garce
de mitaines

que les dieux tu les as inventé
et qu’on finira tous par les tuer

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde

c’est deja plus apres que devant
que tu vas ver-re l’ombre de mon pre
tu te pers dans la brume de mes spasmes
mais l’es spas-c’mes te r’amen a ton reve

tu m’a vu tu le crois c ta foi
les demons qui se mire dans ton moi
sont pas moi..

fais gaffe
fais– gaffe…
mois j’sais pas j’vais comme ça…

(la faut cracher se donner)

c’est facile de paraitre dbile
c’est docile de ruminer sa bile
c’est tactile de toucher le sensible
c’est pue’rile d’embrasser le tactile
c’est la bile de se voir docile
et débile de paraitre facile

(la c’est trancquil)

tu vois bien dis– tu vois bien

-que tout
–est possible

(la le rytme reprend… j’te l’ai dit bro, arythmique la musique)

Moi j’ sais pas
J’vais comme ca
dans le monde
et le monde me tarode
et le monde me marode…

le enfants continue de crever
les parants continue de clamer
qui ya rien de plus beau que l’engence
qui merite de finir en veangence

en vengeance!

toi tu va continuer de tuer
en ramplissant ta panse ex’tenuee
–exteenuee

continuer
-continuer…

ce que j’veu c’est parler avec toi
je sais bien que t’est pas avec moi
mais je crois que l’cine c’est fini
qui nous faut maintenant commencer
de nous dire ce qu’on sait jamais dit

–jamais dit

Moi j’sai pas…

mais la bas pres de l’ombr’qui sourit
je vois bien le demon qui pourrit
tout les fruits de l’humain que je suis
tout le bruit de l’infiment’p’tit
ravager la nature et la vie
jus’qu’a tu’er le vers dans le fruit

j’vais comme ca dans le monde de la nuit…

les – c’est les silences

 

0

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 7.4 / 10. Nombre de votes : 7

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x