AlgoMuse Éditeur associatif
4
(1)

Ce sont les potins du café de la mairie que je vous livre ici. Si vos oreilles sont chastes, lisez-les quand même, et tâchez de me pardonner. 

Notre histoire se place en Franche-Comté. C’est un lieu où les gens parlent peu, comme chacun sait. Mais quand ils parlent…

Et ce jour-là, justement, tout le monde parlait !

Il en résultait un tel brouhaha sur la place du village que d’abord je ne compris rien de ce qui s’y passait. Je m’approchai et tendis l’oreille…

“Quoi, vous rendez-vous compte ? S’immoler par le feu !  Quelle horreur, quelle souffrance…”

C’est en tout cas ce que racontait le cheminot à son voisin, au café du village. Je n’étais donc pas sur la place moi-même, contrairement à ce que je viens d’écrire. J’étais forcément au café. Le café du village. 

Bref, en fait, peu importe où j’étais. L’histoire n’est même pas commencée… Pourquoi vous impatienter ?

Je reprends, donc. Il y avait un avare. Tout le monde, sur la place du village, du même village, médisait de lui. “Ah mon dieu, quel avare que cet avare…”, etc. 

Quelqu’un pourtant s’approcha et le défendit ! 

“Mais voyons, vous n’y comprenez rien, il n’est pas avare, il est juste économe ; il a horreur du gaspillage…”

Un autre de lui répondre céans : “Serait-il Hollandais ?”

Mais déjà la charge continuait ! “C’est aussi un libertin ! Mon dieu, mon dieu, mon dieu… quelle horreur !”

Je vous épargne les détails de la suite du lynchage… J’ai la conviction que vous les imaginerez très bien sans ma direction. 

Une jeune femme, très belle, très pure, un peu comme une sorte d’immaculée, parut à ce moment sur la scène de la place du village du bar du café. 

(Ah zut, le temps est écoulé… je me donne deux minutes de plus)

Ou était-ce le bar de la place du café de la maire du village ? Je ne sais plus, je vous l’avoue… En tout cas, elle dit : “Mais il est aussi ramoneur, et honnête ramoneur. Je l’ai vu à l’œuvre, moi. Et je vous le dis, ce n’est point libertinage dont on parle ici…”

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4 / 5. Votants : 1

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?