• 2Minutes de lecture env.
  • 28Lectures récentes
8
(1)

Plongée dans l’écriture de mon texte du jour, je rêvasse en observant la pluie chanter. Il était temps qu’elle s’invite dans mon jardin qui commençait cruellement à déprimer. Je me laisse aller à imaginer la vie de cette goutte qui coule sur la feuille de l’argousier. Elle s’offre comme un cadeau venu du ciel ; j’ai envie de l’écouter me raconter sa vie.

Elle me fait remonter le temps pendant qu’à contre-courant, elle remonte le fleuve pour rejoindre la source tout là-haut, au sommet de sa montagne et moi je l’accompagne. Ce matin-là, tout est calme, la nature commence à peine à s’éveiller. Il faut dire que ces derniers jours ont été compliqués pour ne pas dire, insupportable. Pourtant, chacun avec ses moyens a réussi à surmonter cette vague de chaleur. Rester à ne rien faire, le plus calme possible… Mais le calme est troublé ce matin par ce vent qui vient de loin ; le furieux s’est levé du mauvais œil et balaye tout sur son passage jusqu’à arracher ce rocher créant ainsi, ce qu’il serait appelé plus tard, la porte de derrière.

Personne n’avait réussi jusqu’à ce jour, à avancer jusqu’au fond de la grotte. Même le pygmée nain avait échoué. Pour la princesse du royaume, ce coup de vent était une opportunité. Elle savait qui pourrait en faire son affaire, le pygmée nain. Elle lui confie la mission de découvrir le secret de la montagne sacrée. Si le vent est venu frapper à cette porte, si fort qu’il l’a fait s’envoler, c’est que nous avons quelque chose à apprendre.

Jamais il n’aurait imaginé ce qu’il allait trouver.

(à suivre…)

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 8 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x