• 1Minute de lecture env.
  • 28Lectures récentes
8
(1)

Le feu poursuit la foule et sur les toits s’allonge,

Une tranquillité que la ruche envie,

Ils ne sont que dans le mensonge.

Je sors la tête par la fenêtre et maudis,

Tous les passants fous et impulsifs.

Ils oublient la beauté qui les attends,

Et préfèrent faire des achats compulsifs,

Ils oublient de lâcher leurs écrans.

Le feu soupire,

Ce n’est pas ce soir, 

Qu’il va réussir à anéantir,

Le grand désespoir,

Le poison de la foule. 

Le toit lui,

Attend patiemment,

D’être accompagner par autrui,

Pour vivre paisiblement.  

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 8 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x