• 1Minute de lecture env.
  • 58Lectures récentes
9
(1)

Rempli de désespoir je vais seul en chemin

Depuis longtemps déjà je me sens orphelin

J’aime à flâner le soir quand tout est apaisé

Dans ce lieu familier c’est là où je suis né

Parfois je l’aperçois élégante et sereine

Il flotte alors dans l’air un doux parfum … à peine

Cette pâle ingénue me redonne l’espoir

D’illuminer enfin ma vie bourbeuse et noire

Et de folles pensées traversent mon esprit

Pour la première fois je veux croire à la vie

Je sens dans tout mon être un délicieux frisson

J’attends avec ferveur de perdre la raison

Un rêve inaccessible ? Oser la rencontrer ?

Il me faut d’abord vaincre ma timidité.

Moyenne obtenue : 9 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x