• 1Minute de lecture env.
  • 13Lectures récentes
10
(1)

Le vilain

Viens, viens, dans mes bras, petit garçon.

Tiens, tiens, prête l’oreille, à ma chanson.

Ses rimes, sa litanie, t’implorent cette oraison.

« Pilote ton âme vers de nouveaux horizons »

Horribles plaintes, bruits assourdissants, oh non !

Sens cette effluve de sang qui n’a pas raison

De jaillir de ton être de petit garçon.

Dévisage et scrute ces êtres loin d’être poltrons,

Ils te supplient, t’implorent d’être le patron

D’un départ laissant à tous reconstruction.

Reconquière en toi cette part d’humanité, chasse ce démon.

Rien ne sera oublié, des cendres tu devras faire dons

D’innombrables et éternels pardons.

Viens, viens, dans mes bras, petit garçon.

Tiens, tiens, prête l’oreille, à ma chanson.

 

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x