• 1minute de lecture
10
(4)

J’enrage, rageâge !
Et la sagesse m’échappe,
Et le feu et les dieux dans les cieux
Me dégoûtent de moi-même !
Comment puis-je être aussi lâche !?
 
Je vois, je sais, je sens dans ma chair
L’immonde turpitude de mon hypocrisie.
Comment me reconnaître, comment les reconnaître
Si je ne puis moi-même savoir ce que je suis ?
 
Où est la vérité ? Y a-t-il Vérité ?
 
Je me calme,
Je réfléchis…
 
Chaque fois qu’un homme meurt,
C’est moi qui meurt avec lui.
 
Et cette vérité là,
Cette vérité me suffit.
Et je dois me lever,
Et je dois l’affronter.
 
Pour les Ukrainiens et tous les hommes qui meurent de ma barbarie consommatrice…

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x