• 1Minute de lecture env.
  • 4Lectures récentes
0
(0)

La passion du comédien pour les chaussures en peau de serpent avait fait le tour de la terre ! Et les chaussures aussi bien entendu… C’est ainsi qu’un beau jour, ou un jour de pluie peut-être, finit par se poser la question fatale : lui fallait-il les cirer avant de les jeter ?
L’âne musicien proposa sa médiation : voulez-vous, Monsieur l’ingrat, que je tâche de convaincre ces pauvres godasses de votre respect ? Votre pitié sincère à leur égard ?
Bien étrangement, le comédien déclina l’offre. Il faut vous dire qu’il préparait son départ pour le Mexique, et qu’il pouvait penser que des ânes, là-bas, il saurait en trouver d’autres pour intermédier… A moins, bien sûr, que son enthousiasme et son excitation ne soient mouchées d’ici son arrivée, comme un arbre couché par la foudre ?

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x