• 2Minutes de lecture env.
  • 36Lectures récentes
10
(4)

La sonnerie de fermeture des portes retentit, puis vient le glissement et le verrouillage des montants impliquant l’achèvement des entrées-sorties. Chaque passager s’absorbe à son précieux objet connecté, quand deux contrôleurs, s’approchent d’une jeune femme à l’accoutrement fantaisiste, outrageusement maquillée. Ils la somment, menaçants « Mademoiselle, veuillez présenter votre ticket! » Puis la décontenancent en plein wagon, lui notifiant son invalidité, tout en la menaçant d’une amende. Les passagers relèvent la tête des écrans captivants, l’ambiance commence à se tendre.
Mais un soudain changement d’ambiance s’opère, alors que la musique Hot Stuff s’élève et rebondit entre les sièges des passagers. Les acteurs lèvent les masques et entrent en danse. Jonglant avec leurs uniformes, les contrôleurs désarçonnent la sensibilité de l’angélique jeune femme déguisée, désorientent son âme chaste, embarrassent son esprit immaculé, l’éblouissent de leurs pectoraux développés, stupéfient et épatent la future mariée. Les gourgandins  déroulent leur show avec humour.
A la fin de leur représentation théâtrale, les chippendales de métro abaissent leur képi, révélant leur sourire ravageur. Puis ils se faufilent dans le public feintant de quêter les pièces de monnaie, les chèques en blancs, et les doux billets. Tout en scandant : “A vos âmes charitables, à votre bon cœur pour la future mariée!”
Alors que la décélération se fait sentir, les passagers applaudissent, les yeux pétillants de rires sous l’effet du remède parégorique. Tout en se préparant à sortir de la rame, ils félicitent la fiancée, encore toute émoustillée, et les amies complices pour ce spectacle pétulant.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

4
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x