• 1Minute de lecture env.
  • 35Lectures récentes
10
(5)

Il a le regard que met l’alcool dans ses pupilles couleur de brou

La fureur déborde de ses paupières rapiécées, c’est le père 

Les poings serrés sont des verrous

De ses mains serrées transpire la colère.

Une tignasse de feu sur un visage de roches, c’est la mère

Elle a le vin mauvais, amoureuse d’ivresse 

Elle gémit, elle pleure se débat dans les vents contraires

Invoque le ciel et la terre, fait des promesses.

Plus loin vous verrez le fils tordu de maladresse

C’est l’obscur ennemi, il a jeté aux orties l’ombre de son avenir

Il n’a plus de rêves; mort-nés les sourires de sa jeunesse.

Ne cherchez pas la fille, elle ne voulait pas vieillir

Dans le creuset sordide d’une vie qui ne serait pas son histoire

Elle a fait ses valises, claqué les portes, elle hante les trottoirs.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 5

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x