• 2Minutes de lecture env.
  • 26Lectures récentes
10
(1)

Clovis III, il est temps!

Tout le monde t’attend pour prendre part au grand conseil.

Le pauvre garçon enfilait sa tunique et buvait un broc de lait en maugréant sous le regard courroucé de sa mère la reine Clothilde. 

– mère, je te l’ai dit mainte fois. Je ne suis pas fait pour régner. Je suis trop jeune. Moi, ce que je veux faire c’est comme Sébastien. Je veux partir en camps de vacances et explorer le vaste monde.  Entre Ebroïn, Clotaire et papa.. c’est trop de bazar autour de moi. Si  je reste, cela va mal finir… Je le sens, on est à deux doigts du coup d’état! Et je suis trop petit pour faire face à tout ça.

– Allons, allons, Cloclo!

Qu’est ce que tu me chantes là? Tu sais comme moi que Sébastien Cabot n’existera que dans quelques sept siècles… et encore… s’il  découvre quoique ce soit.

On marche, on marche…  mais finalement, rien ne prouve qu’il y ait de l’herbe plus verte pour faire paitre les bêtes, de l’autre côté du disque plat!  Surtout du côté du rio de la Plata!

– Mais maman, puisque je te dis que je ne suis pas à ma place ici! Un imposteur, voilà ce que je suis! C’est limite si je suis de mon époque !

Tout en discutant, sa mère observait la belle domestique qui rangeait le cellier. Vêtue d’une blouse jaune et d’un tablier bleu, la jeune femme versait le reste de lait du petit déjeuner dans une jatte de terre.

– Ce gamin me rendra chèvre avec sa manie de tout anticiper!  Vous verrez Benoîte, bientôt Clovis vous fera passer vous même,  pour un modèle de Vermeer! 

La jeune femme songeait…. Vermeer?  Ce nom sonnait familier.
Sans doute un de ces artistes qui parcourent  l’Austrasie pour quelques portraits de familles…

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

3
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x