• 2Minutes de lecture env.
  • 36Lectures récentes
0
(0)

Au loin, le chant du coq résonne. La colombe, étire une aile, puis deux, pour lève une paupière, puis deux, se demande pourquoi elle se sent si engourdi ce matin. Probablement les suites d’une mauvaise nuit. Il a eu du mal à fermer l’œil, encore plus les deux, ça va sans dire. Quelque chose la perturbait. Une appréhension mais de quoi ? Il l’ignorait. Le sommeil a réussi à l’emporter tard dans la nuit. Alors cette aube avant l’aube. Ce coq qui s’époumonne si tôt. Elle a juste envie de lui tordre le cou. Mais là encore, quelque chose cloche. Il y a un acarien dans la basse-cour comme disait sa grand-mère. Elle s’entendait encore lui dire « mais non Mamielombe, c’est le loup dans la bergerie ! » Mais Mamielombe n’en avait que faire. Toujours est-il que ce matin, le chant du coq résonne comme une alerte. C’est ça ! Une alerte. La colombe enfile sa tenue d’agente de la prévention et hop, saute du nid, prend son envol ; direction la basse-cour. Elle n’a pas le temps d’y arriver, au loin, l’aube est déjà bien installée. Sa couleur est particulière. Un ciel n’est qu’éclat de rouge et d’orange, quant à cette chaleur. Ses plumes se hérissent, un frisson la parcourt. Elle se sent glisser comme un maquereau dans la gorge d’un albatros. Mais ce n’est pas le moment. Se reprendre, Voler et prévenir. Voler plus vite et alerter qu’il faut partir. Partir loin avec les petits. Elle avait raison d’avoir peur. Le feu prenait de l’ampleur. Elle remercierait le coq plus tard, quand ils seraient tous sortis de ce chaos. La colombe a parcouru les forêts, traversé les champs et les vignes toute la journée. Le soir est arrivé. Le ciel rayonnait encore. La colombe épuisée, s’est posé sur un tronc d’arbre mort. Elle savait qu’elle n’avait pu prévenir tout le monde mais elle avait fait de son mieux. Un peu de repos pour mieux recommencer. « Apprends à te reposer plutôt que de te tuer à la tâche. Une fois morte, tu ne peux plus rien pour les autres » « Oui Mamielombe, je sais. » et la colombe s’endort avec cette vénération quant aux bons conseils de son aïeule, qui de là-haut, la veille et la protège.

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

1
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x