• 1Minute de lecture env.
  • 24Lectures récentes
9.5
(2)

On voit, à contempler ma mine
Qu’il est encore là, bien présent.
Je ne compte plus le nombre des années
Qu’il reste là à m’observer, me hanter
À me coller, me questionner,
Je voudrais m’en séparer, le quitter
Mais je suis sûre qu’il me manquerait.
Quelle situation compliquée tout ça à cause de lui
Quand il est là je le voudrais ailleurs
Quant je suis ailleurs, je le voudrais avec moi
Je suis mal quand il est trop présent
Je suis perdue quand il est trop absent
Je suis bien quand il m’attend
Je sais alors que je peux l’inviter un moment
Avant je le haïssais comme s’il était mon geôlier
Aujourd’hui je le chérie parce qu’il me libère.
Ce doit être cela qu’on appelle la sagesse !
Accueillir sa présence sans l’appréhender
Depuis que j’ai accepté « l’ennui » dans ma vie
J’ai appris à l’apprivoiser et m’en faire un allié
Savoir s’ennuyer n’est pas donné à tout le monde
Savoir s’ennuyer c’est devenir son meilleur ami
Et comme on ne s’ennuie jamais avec son meilleur ami
Je prends soin et entretien mon Ennui

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 9.5 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x