• 1Minute de lecture env.
  • 54Lectures récentes
10
(3)

La douleur est un chien enragé qui vous mord.
Quand elle vous tient : sa pèlerine vous jette un sort
Prend possession de votre être sans ménagement
Pénètre votre cœur, votre âme si brusquement !

Son regard noir ébène vous glace vous paralyse,
Son faciès patibulaire blême vous électrise
Son odeur amère et tenace vous neutralise
Aucune échappatoire : vos pensées s’enlisent

Ses bras puissants étreignent vos entrailles rongées.
Dans une danse machiavélique son corps musclé
Se cabre contre vous, prêt à vous étouffer :
Ce despote sanguinaire devra être évincé !

Détournez les yeux de cette emprise infernale !
Cherchez avidement le soleil matinal !
Appréciez gracieusement l’amitié musicale !

Laissez vous envelopper d’une aura de cristal !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x