• 2Minutes de lecture env.
  • 37Lectures récentes
0
(0)

Je suis écossais pure souche. Toute ma lignée peut en témoigner. Lorsque je l’ai rencontrée, je l’ai trouvé petite. Enfin il m’a semblé ! Il faut dire que vu ma taille, la différence entre nous était telle. Voyez-vous elle m’arrivait à peu près au milieu de la poitrine. Notre rencontre fut catastrophique, je l’ai arrosée. Par inadvertance certes, mais quand même arrosée ! Elle a serré les points, m’a regardé l’air furieux, et m’a dit «  riez et je vous fracasse ! », j’ai été surpris. D’habitude c’est plutôt moi qui fracasse ! Il faut dire que ma taille en impose, tout comme mon gabarit. Si j’arrive lors d’une bagarre, je ne sais pas pourquoi, tout le monde se calme très vite. Alors là elle, toute petite, n’a pas eu peur ! Elle m’a regardé droit dans les yeux, je suis resté la bouche ouverte, ne sachant que dire, j’ai bafouillé «  Pardon, excusez-moi », elle m’a repris «  Je vous prie de bien vouloir m’excuser, parlez correctement au moins ! Et allez dire à mes amies que je vais être en retard à cause de vous !» et toujours ses yeux furieux ! J’ai obéi ! Ils étaient beaux, ses yeux, ils le sont toujours ! Et toujours aussi expressifs ! Je sais tout de ses humeurs !

Le jour où nous nous sommes rencontrés, après que je l’ai arrosé, et qu’elle soit revenue après s’être changée, j’étais près d’elle, dans son dos, elle ne m’avait pas vu. Ses amies lui ont demandé ce qui s’était passé, elle a juste répondu «  j’ai rencontré le monstre du Loch Ness !

 Cela fait bientôt quarante ans que nous sommes ensemble. Nous avons une jolie petite famille. Enfin petite n’est pas le terme exacte si l’on se fie à la taille, moi et les garçons faisons tous plus de deux mètres! Nous fréquentons toujours le même pub, mais je fais attention à ne plus l’arroser avec ma bière !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x