AlgoMuse Éditeur associatif
4.8
(12)

Telle sur le vitrail de mon cœur je t’ai peinte

En mémoires amères de nos longues étreintes.

J’ai posé les couleurs transparentes et bleues

Pour fondre la lumière dans un dernier adieu.

Bien du temps a passé, le souvenir s’efface

Nos échanges d’hier n’ont pas laissé de traces.

L’image tant aimée de ton visage erre

Avec le bruit moelleux d’une aile dans les airs.

Le tableau disparaît et fuit de jours en jours

Comme notre bonheur, celui de nos amours.

0

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.8 / 5. Votants : 12

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?