• 1Minute de lecture env.
  • 34Lectures récentes
9.3
(4)

Le jour bien fatigué avait cédé la place

À la nuit, son cortège d’étoiles et de glace

Trouait le ciel nocturne de piqures gelées.

Au milieu des vallons les arbres effeuillés

Comme des jalons marquaient le si noir chemin

Sur lequel randonnaient d’étranges pèlerins

Courbés sous l’attirail dont ils s’étaient chargés

Éloignant de leurs pas la rumeur des cités

Et fuyant les lueurs des villes surpeuplées.

Leur quête est la beauté, celle de tout là-haut,

Qu’ils cherchent à capturer, fixer sur des photos.

Leur marche les mena au bord d’une rivière

Dont l’eau sombre charriait des éclats de lumière

Que le rêve irisait de splendeurs irréelles.

Les pêcheurs d’étoiles saisirent les plus belles

Glacial bouquet de cristaux froids du firmament

Fruit de la voie lactée dans l’univers béant.

Moyenne obtenue : 9.3 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x