• 1Minute de lecture env.
  • 132Lectures récentes
9
(1)

Poétesse, ma mie

Je suis l’Ange gardien, la Muse et la Madone. »

Je veux bâtir pour toi, Madone, ma maîtresse,

La plus belle des planètes au ciel toujours bleu.

Pas de champs de guerre, d’ignobles turpitudes,

Mais, d’incomparables étendues d’arbrisseaux,

Poussant, libres, heureux et sans crainte.

Je rajouterai à cette terre où tu vis, mille et un

Personnages de contes de fées, chantant,

La plus extraordinaire des odes à l’amour.

Aie confiance en moi, ma Muse et ma Madone,

Plus aucun chamboulement du globe ne tarira

Ta prose, tes vers, ton charme et ton mérite.

Ta belle Inclination à tous nous faire rêver,

Doit survivre. Je t’en fais la promesse.

Moyenne obtenue : 9 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x