• 2Minutes de lecture env.
  • 28Lectures récentes
0
(0)

Poisson du 1er avril

Dans les fonds bleus de la mer d’Iroise, limpide ou tourmentée, se tenait, chaque 1er avril, une guéguerre ridicule. Depuis la nuit des temps, sédentaires vertébrés aquatiques gueulards et insultants, estimaient qu’ils devaient être les seuls à se trouver là et nul par ailleurs. Le poisson-volant, chef de la bande, se targuant d’être le fils d’une constellation de l’hémisphère austral, préparait, longtemps à l’avance, le guet-apens qui finirait en queue de poisson pour tous ses congénères revenant des mers chaudes.

Chaque année, c’était la brouille assurée. Poisson-clown et poisson-volant, refusant d’être les dindons de la farce, se coalisaient pour lutter contre ces importuns qui voulaient la place pour eux tout seuls.

Seulement, ce 1er avril, une chose bizarre arriva. Le poisson-scie chaperonné par le poisson-lanterne, présentèrent à la compagnie un poisson rouge qui avait fui de son aquarium, mécontent de sa nourriture et surtout du chat de la famille. Ce dernier tournicotait depuis quelque temps au-dessus du bocal comme un glouton voulant se faire un poisson. De plus, et c’est ce qui l’avait encouragé, la famille avait adopté un ragondin de compagnie. Depuis que ces deux-là passaient leurs journées ensemble, épiant avec enjouement le moment où ils pourraient se régaler d’un mets bien appétissant, Sushis, cherchaient un moyen pour se sauver.

Ce 1er avril fut la chance de sa vie quand le papa agacé par tout ce remue ménage, s’en alla le jeter dans la mer d’Iroise.

Émus par son histoire les deux compères l’acceptèrent auprès d’eux.

C’est alors que l’enquiquineur escorté de ses nervis, prirent leurs nageoires à leur cou et quittèrent le lieu de la discorde. Ils faillirent mourir de peur. Un poisson rouge, dans une poissonnerie, ça leur paraissait plausible mais dans la mer d’Iroise !…

La tradition du 1er avril, qui sait, vient peut-être de cette histoire ?

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 0 / 10. Nombre de votes : 0

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

6
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x