AlgoMuse Éditeur associatif
4.3
(4)

Elle était douce et parfumée

De la senteur d’un champ de blé

Un clair matin je l’ai cueillie

Elle s’est très vite abandonnée

Dans sa jolie robe fleurie

Envahi de douce tiédeur

Je l’aimais jusqu’à l’infini

Et de bonheur coulaient nos pleurs

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.3 / 5. Votants : 4

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?