AlgoMuse Éditeur associatif
4.7
(6)

Des souvenirs dormants, elle est là, allongée, la vieille au bois dormant. La peau blanche, ses souvenirs reposent en rythme avec l’eau sucrée qui l’hydrate. Un livre meurt, un livre brun, puis gris, puis blanchi par les tourments. Tourments frisés, volutes de pleurs, gris tourterelle des travaux des champs. La peau blanche en allée vers l’éternel éclaire le drap blanc hôpital. Elle ne souffre pas, la douleur rouge sang ne l’atteint pas, elle fuit, demi-vivante.

Cliquez sur un cœur pour voter !

Les Algomusiens ont voté... 4.7 / 5. Votants : 6

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

Partager ?