• 1Minute de lecture env.
  • 41Lectures récentes
10
(1)

Sur la route aux vieux calvaires.

Sur une route luisante et froide.

Sous une lumière de lune blanche.

Arc-boutés, l’épaule en avant,

têtes basses contre bourrasques suintantes.

Ils avancent, peineux , bras du char à banc à l’épaule.

Ils tirent et ses essieux couinent leurs hontes.

Elle était bien trop vieille, Espérance,

bien trop douce, pour finir ainsi,

en bordure d’un fossé à l’eau sombre et froide.

Demain c’est le leur qui commence.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 1

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

6
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x