• 2Minutes de lecture env.
  • 34Lectures récentes
10
(3)

Tricheuse

J’étais fermement décidée à écrire cette autobiographie qui serait riche de toutes mes expériences accumulées. Je ne doutais pas un seul instant de mes capacités en la matière mais je devais me rôder dans une pratique journalière de l’écriture.

Dès mes premières publications sur ce site prestigieux qu’est l’AlgoMuse, j’ai tout de suite été éclaboussée de remarques moqueuses, de quolibets désobligeant à mon égard, venant des autres participants. Jamais un encouragement, jamais les dix cœurs qui sont le Graal pour lequel je lutte des heures avec ma feuille blanche, penchée sous la pâle lumière de ma lampe de chevet, le soir, à la veillée. J’avais beau travailler mon sujet, me documenter, revoir les règles grammaticales, tenter l’humour, la poésie, le réalisme, enluminer mes textes de mots savants, rien n’y faisait. Mes textes étaient jugés d’une platitude désolante, d’un amphigouri incompréhensible et j’ai dû admettre que je n’avais pas l’once d’un talent pour me mesurer à ces compétiteurs hors normes des belles lettres.

Je décidai d’adopter les grands moyens. Je me fis greffer une nanopuce. Le résultat fut immédiat. J’écrivis au kilomètre, sans le moindre effort, ce que mon cerveau, boosté par la technologie me dictait. Et les éloges commencèrent à affluer. Je devins la star incontournable, celle qu’on voulait avoir comme amie, celle dont le talent n’était plus contesté, envié, même. Mes textes se retrouvèrent en tête de tous les classements. Ma biographie s’arrachera !

Hélas ! cette gloire fut de courte durée. Je ne me suis rendue compte de rien puisque ce talent ne m’appartenait pas. J’avais juste ressenti un petit fourmillement dans la main et à la base de l’occiput. A nouveau, je reçus des commentaires acerbes et je sentis se fomenter une cabale contre moi, une scribouillarde injustement hissée au pinacle. Je compris alors que ma nanopuce était tombée en panne ! c’est ce qui mit la puce à l’oreille du ‘’patron’’, comme nous aimons le nommer (petit clin d’œil à Sklaera …), qui découvrit mon stratagème.

Honteuse de ma tricherie, je repris mes études de physique quantique où j’excellais et remis mon projet de grand prix littéraire aux oubliettes.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 3

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x