• 2Minutes de lecture env.
  • 24Lectures récentes
10
(2)

« Déjà le 24 octobre, que de travail encore à faire avant que le froid n’arrive … Il fait beau aujourd’hui et je vais pouvoir un peu rattraper le retard que j’ai pris dans l’entretien du potager. » Les pensées de Marcus, toutes tournées vers son ouvrage à venir, ne l’empêchaient pas de savourer la beauté du lieu qu’il avait la chance insigne de bichonner chaque jour. Il s’agaça de constater que l’ouvrier qui posait la mosaïque du bassin avait oublié en terminant son ouvrage de ramasser le pot de colle entamé, celui-ci déparait le lieu si bien ordonné. Cette fontaine au centre du jardin était son endroit préféré, le ruissellement de l’eau lui procurait un plaisir chaque fois renouvelé.
A son programme le jardinier avait prévu de semer les légumes d’hiver, il en était vraiment temps, mais avant de se diriger vers les plates-bandes à travailler, il passa vérifier la treille qui courait sur la pergola. Elle offrait une ombre bienfaisante à la salle à manger d’été qu’elle surplombait et bien sûr elle produisait un savoureux raisin blanc qui faisait les délices du propriétaire. A la fin de l’hiver il aurait un peu de bois mort à y couper et il pourrait ainsi constituer les petits fagotins que la cuisinière affectionnait particulièrement pour allumer son four à pain.
Marcus sentit le sol trembler et regarda le ciel qui s’assombrissait rapidement. « L’aruspice n’a rien prévu de particulier à Pompéi ces jours-ci » se dit-il, inconscient que la fin de son monde était pour aujourd’hui.

Exprimez votre ressenti !

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 2

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

2
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x