• 1Minute de lecture env.
  • 40Lectures récentes
10
(4)

Quelque chose du coeur, enfantin et subtil, surgit un beau matin aux abords de l’abime. Une frayeur inconnue, inconsciente et primale, mêlée de volontés et d’instinct animal.
Vivre un peu plus longtemps  vous donne à  cultiver le terreau de promesses qu’un jour on vous a fait. La jeunesse  égarée sous un tas de souvenirs , sous une pile de passé demande à revenir.

Avoir peur de demain, réfléchir à la vie, et s’inquiéter que l’autre puisse être inquiet de soi. Devenir fragile sous des abords rugueux est beaucoup plus subtil, et malicieux parfois.

Vieillir en pleine conscience,  pour se venger d’hier, et remercier demain de ne pas être encore.

Vivre.

Moyenne obtenue : 10 / 10. Nombre de votes : 4

Soyez le-la premier-ère à exprimer votre ressenti !

Partager ?

5
0
L'auteur-trice aimerait avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x